Le terrassement est la première phase de la construction d’une piscine. Un terrassement bien fait est gage de pérennité pour votre piscine car il a pour but en plus de créer l’espace nécessaire pour le bassin de stabiliser le terrain et de contrôler les remontées d’eau.

 

Quelles sont les différentes étapes qui le constituent ?

Le terrassement

Il consiste à creuser l’emplacement du bassin. Il a lieu après une étude du terrain qui permet de prévoir par exemple des brise-roches si le sol est trop rocailleux, ou d’éviter de creuser en période de pluie si le sol est argileux.

Après un traçage précis des contours de la piscine, on délimite le point zéro, le repère du niveau de l’eau sous la margelle qui servira de point de référence. La terre est enlevée au moyen d’une pelleteuse jusqu’au fond de la piscine, c’est le décaissement. Une marge d’environ un mètre est prévue tout autour du bassin pour pouvoir faire des tranchées.

Selon la nature du terrain, le fond est parfois renforcé avec un remblai. Le but est d’éviter de futurs mouvements de terrain qui pourraient abimer la piscine.

Le drain et le puits de décompression

Pour éviter des remontées d’eau de nappes phréatiques, il est prudent de prévoir un drain et un puits de décompression. Piscine.be les prévoit dans ses devis et les recommande vu les fortes variations saisonnières que nous avons connues ces dernières années.

Le drainage est un lit de graviers qui permet d’évacuer les ruissellements ou les remontées d’eau.

Le puits de décompression est un tuyau qui s’installe à la verticale sur le côté de la piscine. Il a pour rôle d’assécher le terrain tout autour de la piscine. Il est obligatoire en cas de présence d’une nappe phréatique et fortement conseillé dans les terrains non secs. Il permet d’évaluer l’humidité du terrain quand on désire vidanger le bassin. Il permet aussi de collecter les eaux d’infiltration ou les eaux remontantes.

Les tranchées techniques

La surface de terrassement doit inclure des tranchées pour le réseau électrique, les canalisations, le système de drainage. Ces tranchées sont situées autour de la piscine mais également de la piscine vers le local technique s’il n’est pas collé à la piscine.

Le remblai

Remblayer sa piscine permet de stabiliser le bassin dans le sol et d’éviter des mouvements de terrain lors de sa mise en eau.

Avant de remblayer, il faut vérifier les canalisations et les points de fuite d’eau potentiel car ils seront difficiles d’accès plus tard. Le circuit électrique doit aussi être vérifié soigneusement. On verse ensuite du sable sur les canalisations pour que des pierres se trouvant dans le remblai ne viennent pas les heurter. Le remblai peut ensuite être versé pour combler tous les espaces autour du bassin.

Selon la nature du sol, le remblai utilisé peut être des galets, du gravier, des pierres concassées, de la terre. Pour les piscines en béton, le gravier est en génal utilisé. Le remblai est versé en plusieurs fois, chaque couche étant tassée avant de passer à la suivante.

L’évacuation des terres

La terre extraite du sol a un volume 1,3 à 2 fois plus important que compactée dans le sol. La quantité de terre à dégager est donc très volumineuse. Il est possible d’en utiliser une partie pour l’étaler sur votre terrain ou de la donner à des personnes qui en cherchent. Sinon, il faudra l’évacuer vers une déchetterie, évacuation prise en charge normalement par votre pisciniste.

Le chantier risque de laisser des traces dans votre jardin. Piscine.be peut vous conseiller d’excellents jardiniers pour le remettre en état.

Le terrassement d'une piscine - Piscine.be

Vous souhaitez obtenir un devis ?

Piscine creusée avec terrasse en bois